Le Haut Conseil de la santé publique a dressé la liste des personnes à risque de développer des formes sévères de Covid-19, dans laquelle on retrouve les personnes avec une immunodépression, due, par exemple, à une chimiothérapie anti-cancéreuse. Une catégorie de la population parmi laquelle figure également des sujets jeunes : chaque année, en France, 2.500 enfants et adolescents sont touchés par un cancer.

Comment les enfants concernés par cette maladie et leurs familles doivent-ils réagir face au coronavirus et quelles sont les conséquences du Covid-19 sur cette catégorie de la population ? On fait le point avec le Pr Virginie Gandemer, chef du service d’onco-hématologie pédiatrique au CHU de Rennes et présidente de la Société Française de lutte contre les Cancers et leucémies de l’Enfant et de l’adolescent (SFCE).

Coronavirus et cancer pédiatrique : quel impact sur les enfants ?

 Les expériences italiennes et chinoises du coronavirus ont permis de dresser certains constats, même si aucune étude n’a encore été menée sur les enfants atteints de cancer. « Ces informations venues de l’étranger semblent plutôt rassurantes, car elles nous indiquent que la population des enfants traités par chimiothérapie n’est pas particulièrement à risque de formes sévères de Covid-19. Les enfants immunodéprimés sont également touchés par le coronavirus, mais il n’existe pour l’heure pas d’élément particulièrement inquiétant concernant la gravité de la maladie », explique le Pr Virginie Gandemer.

Femme Actuelle – Lire l’article  ici

facilisis leo. id, in ante. mattis dolor. fringilla lectus
Share This