Une étude toulousaine pour mieux suivre les enfants guéris de tumeurs cérébrales

Une étude toulousaine pour mieux suivre les enfants guéris de tumeurs cérébrales

Une étude toulousaine vise à améliorer la prise en charge des enfants guéris d’une tumeur au cerveau mais qui ont pu conserver des séquelles cognitives à la suite des soins. Elle est menée par le service de radiothérapie de l’Institut universitaire du cancer de Toulouse Oncopole.

Chez l’enfant la tumeur cérébrale est soignée par chirurgie, radiothérapie et/ou chimiothérapie. Un protocole qui permet de guérir en moyenne 75 % des petits patients; mais peut entraîner des séquelles cérébrales et cognitives plus ou moins invalidantes (manque d’autonomie, troubles de la mémoire, difficultés d’apprentissage sévères…).

« Compte tenu des progrès importants qui ont été faits en matière de radiothérapie et d’imagerie, nous essayons désormais de mieux comprendre le lien entre la dose de radiothérapie délivrée à certains endroits du cerveau et les séquelles éventuelles », explique le Professeur Anne Laprie ; oncologue-radiothérapeute pédiatrique à l’Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT).

La Dépêche – pour lire la suite, cliquez  ici

Oscar, six ans qui a lutté contre une forme rare de leucémie retourne enfin à l’école sans cancer

Oscar, six ans qui a lutté contre une forme rare de leucémie retourne enfin à l’école sans cancer

Oscar est entré à l’école primaire de Pitmaston au Royaume-Uni pour la première fois depuis décembre 2018. Les parents Olivia Saxelby et Jamie Lee l’ont décrit comme « le miracle le plus étonnant ». 

Il en est maintenant à son neuvième mois sans cancer après un traitement pionnier réussi.

Mais l’image d’Oscar Saxelby-Lee posant dans son uniforme à sa porte d’entrée est celle que sa mère et son père craignaient de ne plus jamais revoir après avoir passé près de deux ans à lutter contre une forme rare et agressive de leucémie.

Oscar a eu une greffe de cellules souches réussie l’année dernière mais la maladie est revenue en novembre.

Le NHS, le système de la santé publique du Royaume-Uni, avait déclaré qu’il n’était pas en mesure de financer le traitement dont il avait besoin. Alors Olivia Saxelby, qui a abandonné son travail d’assistante scolaire pour s’occuper de son fils, et Jamie Lee, constructeur, ont lancé un appel aux dons pour lui permettre de devenir un pionnier de la thérapie d’essai CAR-T. à Singapour.

En trois semaines, l’objectif de 500 000 £ de la famille avait été atteint.

En janvier, on leur a dit qu’Oscar était sans cancer après la thérapie, qui consiste à reprogrammer les cellules du système immunitaire qui ciblent ensuite le cancer.

Après une deuxième greffe de moelle osseuse, Oscar est sorti de l’hôpital en avril 2020.

Une belle histoire humaine à partager.

neque. adipiscing nec Praesent ut justo tempus mattis id Praesent in eget